-

Souvenez-vous, il y a quelque temps nous nous étions intéressés au Diagnostic de Performance Énergétique : le DPE. Aujourd’hui, notre agence humaine et innovante Made Real Estate vous éclaire sur le diagnostic électrique. Mmmh, ça fait rêver n’est-ce pas ? Et pourtant, si vous saviez à quel point cet article peut vous être bénéfique, surtout en termes de sécurité ! Vous verrez, vous finirez peut-être même par nous remercier ;). On vous explique tout…

FOCUS SUR LE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE

Le diagnostic électrique vous renseigne sur l’état de l’installation intérieure d’électricité. Ainsi, il donne un aperçu de la sécurité des installations électriques d’un logement.

L’état d’installation intérieur d’électricité doit être réalisé à l’initiative du vendeur. Ce diagnostic doit être intégré aux différents diagnostics qui constituent le DTT : dossier de diagnostic technique. Ce dossier doit être remis à l’acquéreur au moment de la signature de la promesse de vente ou de l’acte de vente.

 

Il est obligatoire en cas de vente d’un logement dans la mesure où l’installation d’électricité à plus de 15 ans. Mais également toutes les installations comprises dans les dépendances des maisons individuelles.

Concernant sa durée de validité, le diagnostic est valable 3 ans à partir de sa réalisation.

 Sachez que si le vendeur ne fournit pas l’état de l’installation intérieure de l’électricité et que par mégarde l’installation est défectueuse, l’acquéreur peut engager la responsabilité du vendeur !

 

L’UTILISATION D’UN DISJONCTEUR DIFFERENTIEL 30MA POUR COMPENSER LES ANOMALIES

 

Le diagnostic électrique est l’un des diagnostics qui inquiète le plus. On vous explique :

Si des anomalies sont repérées lors du diagnostic, elles sont détaillées dans le rapport et les risques qui en découlent sont cités. Cependant, les intitulés des anomalies peuvent très vite inquiétés. Le rapport peut alors vous proposer d’autres recommandations pour améliorer votre installation, comme par exemple l’ajout d’un disjoncteur différentiel de 30 mA. Ce disjoncteur compense la plupart des anomalies relevées.

diagnostic electrique - made real estate - diagnostics immobiliers

L’installation de ce disjoncteur coûte en moyenne entre 100 et 150€, et  va venir corriger au moins 80% des anomalies les plus rencontrées sur un diagnostic électrique.

Il n’est donc pas forcément nécessaire de refaire l’électricité, mais souvent refaire le tableau électrique suffit.

De la même façon, si la coupure générale se trouver dans les parties communes. En ajoutant un disjoncteur de 30 mA à l’intérieur de votre logement vous permettra de compenser cette coupure générale.

 

  Vous souhaitez en savoir plus sur les diagnostics immobiliers et leurs coûts avant de mettre votre bien en vente ? Faites appel à nos supers agents immobiliers. Ils se feront un plaisir de vous informer et vous conseiller sur ce qu’il vous faut autour d’un café (car oui, toute bonne discussion commence par un café…) Ainsi, les diagnostics immobiliers n’auront plus aucun secret pour vous !

Obtenez votre conseil immobilier gratuit

Publié par Margot, le 30 novembre 2018
Retour au blog